Blog

Le management de l’environnement : un enjeu prioritaire

Nos activités personnelles et professionnelles ont un impact sur l’environnement et leurs effets se font déjà sentir. La protection de l’environnement est donc devenue en quelques années à peine un enjeu mondial prioritaire. Cette préoccupation se retrouve dans le comportement des consommateurs et des entreprises qui cherchent à réduire progressivement leurs impacts sur l’environnement. Ils choisissent désormais de plus en plus des produits, services et fournisseurs capables de démontrer leur engagement pour la protection de l’environnement. Le management de l’environnement dans la gestion de l’entreprise constitue donc un acte responsable et porteur de progrès et de compétitivité.

Le management de l’environnement au service de la stratégie des secteurs public et privé

Analyse environnementale, respect de la règlementation, développement durable, prévention de la pollution et amélioration continue sont des termes que les entreprises et administrations ne peuvent plus se permettent d’ignorer. Le management de l’environnement est désormais un outil stratégique majeur dans un contexte socio-économique en continuelle évolution.

environnement4Les bénéfices du management de l’environnement

On peut citer par exemple :

Réduction des couts :
– réduction des consommations d’énergie, d’eau, et de matières premières
– réduction des taxes de pollution (rejet de CO2…)
– réduction des couts d’élimination des déchets (filières adaptées et quantité de déchets réduits
– maitrise des risques liés aux activités de l’entreprise, diminution des primes d’assurances
– réduction du risque de devoir supporter les coûts de dépollution
– diminution des taxes et redevance en matière environnementale
– négociation du prix des assurances (et des garanties financières pour les ICPE)

Satisfaire les clients :
– demande verte de plus en plus forte de la part des clients et des donneurs d’ordre
– clients de plus en plus sensibles aux performances environnementales de leurs fournisseurs

Intégrer les contraintes règlementaires :
– Respect de la règlementation environnementale (le non respect de la règlementation peut entrainer de lourdes sanctions financières, la remise en question du droit d’exploiter, et la responsabilité pénale et civile du chef d’entreprise)
– Programmation dans temps les investissements pour pourvoir adapter les infrastructures aux futures dispositions légales
– Dialogue facilité avec les partenaires institutionnels (DRIRE, Agence de l’eau, Préfecture …. )

Améliorer l’image de l’entreprise, de ses produits et services :
– Instauration d’une relation de confiance avec les actionnaires, les banques, les assurances.
– Démonstration de l’engagement en tant qu’entreprise citoyenne, notamment auprès des riverains, de la collectivité, des associations, de l’administration, ect.
– Protection et amélioration de l’image de marque de l’entreprise et de ses produits ou service.

Mobiliser le personnel de l’entreprise
– Motivation et mobilisation des équipes autour d’un projet fédérateur et stimulation d’une dynamique de progrès
– Amélioration de l’image de l’entreprise auprès du personnel
– Meilleures conditions de travail et diminution des risques pour les salarié

Système de management environnemental (SME) : l’outil pour réduire ses impacts sur l’environnement

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *