Les SME : Systèmes de management par l’environnement

C’est acté : Notre belle planète est en train de dépérir sous l’action dévastatrice de l’Homme depuis des siècles. Mais trêve de discours catastrophiste ! Nous avons enfin pris conscience de l’importance de préserver l’environnement et mettons en place des solutions afin de minimiser notre impact ! Si chacun d’entre nous est concerné, la question s’applique particulièrement aux entreprises, publiques ou privées, ainsi qu’aux organismes.

Ca veut dire quoi SME?

Le Système de Management Environnemental (ISO 14 001 par ex) est un outil de gestion pour les entreprises et les collectivités qui vise à réduire et maitriser leurs impacts sur l’environnement.

Le management environnemental s’inscrit dans une perspective de développement durable et d’amélioration continue. Sa structure repose sur 4 principes fondamentaux :

  • Le management des ressources (PLAN)
  • La maitrise des ressources et opérations (DO)
  • La surveillance, l’analyse et l’amélioration (CHECK)
  • La responsabilité de la direction (ACT)

Objectifs de la démarche

Les intérêts sont multiples pour les entreprises et les collectivités. Il s’agit principalement de :

  • Respecter la réglementation
  • Valoriser son image
  • Réaliser des économies
  • Maitriser les risques
  • Améliorer les relations avec les parties intéressées (clients, personnel, riverains, assureurs, institutions…)
  • Réduire les déchets
  • Obtenir une certification et/ou un écolabel
  • Limiter les consommations

Tout ça dans un but d’amélioration permanente !

Comment faire ?

Des professionnels du management par l’environnement sont spécialisés dans l’accompagnement des entités pour mettre en place un plan d’action, adapté à l’activité et aux réalités de ces dernières.

La première étape est évidemment l’audit, le diagnostic environnemental, et donc la réalisation d’un éco-bilan de l’activité.

Dans un 2ème temps, il peut être nécessaire de revoir la conception même des produits et services – nous appellerons ça l’ « éco-conception », ça fait plus scientifique – en tenant compte des paramètres suivants :

  • La prévention de la pollution
  • La diminution de la consommation des ressources naturelles et des énergies
  • La réduction des déchets
  • L’éducation à l’environnement (du personnel, des fournisseurs et sous-traitants, des consommateurs…) Eh oui, très important ! Il s’agit d’une démarche collective qui doit être contagieuse !
  • La mise en place de systèmes de production d’énergies renouvelables

La 3ème phase consiste à assurer un suivi des impacts de cette nouvelle politique interne et à réajuster les objectifs et les moyens si besoin.

L’intérêt économique

Si la mise en place de SME représente un coût et des changements au départ, cela permet à moyen et long terme de maîtriser ses coûts à la base, que ce soit au niveau des achats, du transport ou de la consommation énergétique, et génère des économies conséquentes dans le temps.

De plus, cela engendre des effets bénéfiques en termes de cohésion des équipes et de renforcement de la culture d’entreprise en fédérant les collaborateurs autour d’une démarche qui fait forcément l’unanimité.

Enfin, l’obtention d’une certification ou d’un éco-label représente un réel avantage concurrentiel et facilite, entre autres, l’accès aux appels d’offres.

L’environnement est donc au cœur des préoccupations actuelles des entreprises et des collectivités, qui sont dans tous les cas assujetties aux réglementations européennes et internationales de plus en plus drastiques. Les SME tendent donc à se généraliser dans tous les secteurs d’activités. Faut-il encore s’entourer de bons professionnels pour être accompagné dans sa démarche environnementale ! Plus d’infos et demande de devis sur contact@qualisseo.com ou sur les sites ci-dessous :

https://www.qualisseo.com
http://www.ademe.fr/

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.